8 mai 2017

Golden Son - Red Rising #2 de Pierce Brown - Chronique et Avis


Titre : Golden Son - Red Rising #2
Auteur: Pierce Brown

Édition: Hodder and Stoughton Paperbacks
Date de parution: 24 septembre 2015

Genre: Sciences Fiction | Dystopie | Aventure

Lu en: Anglais
Note: 9,5/10

Synopsis: As a Red, Darrow grew up working the mines deep beneath the surface of Mars, enduring backbreaking labor while dreaming of the better future he was building for his descendants. But the Society he faithfully served was built on lies. Darrow’s kind have been betrayed and denied by their elitist masters, the Golds—and their only path to liberation is revolution. And so Darrow sacrifices himself in the name of the greater good for which Eo, his true love and inspiration, laid down her own life. He becomes a Gold, infiltrating their privileged realm so that he can destroy it from within.

A lamb among wolves in a cruel world, Darrow finds friendship, respect, and even love—but also the wrath of powerful rivals. To wage and win the war that will change humankind’s destiny, Darrow must confront the treachery arrayed against him, overcome his all-too-human desire for retribution—and strive not for violent revolt but a hopeful rebirth. Though the road ahead is fraught with danger and deceit, Darrow must choose to follow Eo’s principles of love and justice to free his people.






A man is never too young to kill, never too wise, never too strong, but he can damn well be too rich.” *

En commençant ce tome 2, Golden Son, j'ai eu beaucoup de mal à me souvenir du tome 1, Red Rising, et il m'a fallu quelques chapitres pour tout remettre en place.
Comment avais-je pu oublier ce qu'il se passait dans tome 1 qui m'avait partant assez touché ? Je suis pleine de mystère.

J'ai donc commencé ma lecture sans trop me souvenir d'où j'allais : je me souvenais de Darrow et sa transformation, Mustang que j'essayais de détester, Roque qui rendait ma lecture légère, et évidemment Eo que j'aimais énormément malgré le peu que je connaissais d'elle.

Peu à peu, les souvenirs sont revenus : le tome 1 était si complexe et complet, si riche, qu'il est difficile de tout remettre en place. Puis, surtout, je me suis souvenue ce qui m'avait accroché au tome 1, dont le thème de la guerre et de la bataille ne m'attirait pas des masses à la base : la superbe écriture de Pierce Brown.

Comment peut-on avoir une écriture si riche, un sens du détail si affuté, et accrocher à ce point un lecteur ? Est-ce humain, seulement ?
Et d'où vient cette immense imagination ? Comment un univers si complexe, si précis, si crédible, peut-il être créé ? Tout tient debout, malgré un univers surréaliste et futuriste.

Golden Son fait un léger saut dans le temps, et Darrow est grandi, bien intégré à l'univers des Golds, mais a toujours son projet à coeur. ça évolue lentement mais surement, et il ne chôme pas, le petit.

Chaque chapitre est riche en action, les retournements de situation sont omniprésents. Omniprésents comme jamais ça n'a été fait dans l'histoire. Si vous pensez avoir trouvé le sens dans lequel l'auteur va, détrompez-vous. Vous serez sûrement surpris une cinquantaine de fois avant la fin du livre.

Des alliances se forment et se déforment, et ça aussi, ça twiste parfois le coeur. Méfiez-vous, et ne vous accrochez pas trop aux personnages.

En bref, Golden Son est une pépite. Un conseil : munissez-vous du tome 3 avant de le terminer, ou vous devrez souffrir comme moi en attendant de l'avoir.

History is written by the victors.” **



* Un homme n'est jamais trop jeune pour tuer, jamais trop sage, jamais trop fort, mais il peut être bien trop riche.
** L'Histoire est écrite par les vainqueurs.



Chronique du tome 1 : Red Rising

28 mars 2017

Always Blue - Never Sky #3 de Veronica Rossi - Chronique et Avis


Titre : Always Blue - Never Sky #3
Auteur: Veronica Rossi

Édition: Nathan
Date de parution: 11 septembre 2014

Genre: Dystopie | Post-Apocalyptique | Romance

Lu en: Français
Note: 5/10

Synopsis: Alors que le domaine de Rêverie s'est effondré, Sédentaires et Sauvages tentent tant bien que mal de cohabiter dans les grottes où ils se sont réfugiés. Mais les ressources s'épuisent et le départ devient inéluctable, même si les tempêtes font rage au dehors. S'ils veulent survivre, il leur faut rejoindre le Calme Bleu, un lieu encore épargné par les ravages de l'Ether. Pour cela, Perry et Aria, plus unis que jamais, doivent délivrer Cinder, un mystérieux garçon qui peut contrôler l'Ether. Il est retenu prisonnier par Sable, le cruel chef de la tribu des Cornans...





J'ai peut-être grandi (pas en taille en tout cas...), ou peut-être que ce n'est pas moi le souci, mais ce tome était véritablement moins bien que les deux premiers.

J'ai ressenti ce tome comme s'il était écrit à la légère, comme si l'auteur essayait, tant bien que mal, de prolonger un peu l'histoire, pour faire ce dernier tome (heureusement, c'est le dernier).
Je n'ai pas trouvé ce dernier volet exceptionnel ni fabuleux.

Le début du roman me parait un peu brouillon - notamment après avoir attendu 2 ou 3 ans entre deux tomes, j'admets ... - mais des choses se passent, et l'action débute. Jusqu'à ce que ...
Perry, Aria et Roar semblent devenir des personnages secondaires pour laisser Sable et Hess prendre le dessus. Tout dépend d'eux, et on attend patiemment qu'un des personnages principaux agisse...
Ce qui n'arrive pas.

Et là, j'ai compris qu'on avait perdu l'opportunité d'une flamme.

Il ne reste finalement qu'une centaine de pages quand Perry, Aria et Roar reprennent le dessus, avant de se faire mettre de côté une nouvelle fois.
Décidément.

Dois-je préciser que je me suis ennuyée une bonne partie du roman ?

Côté romance, rien de fabuleux non plus, si ce n'est Perry qui devient très excité aux moments les plus inopportuns, et moi qui me demande si Aria n'irait pas mieux avec Roar, avec qui elle semble s'entendre mieux.
Rien de fabuleux de ce côté-là.

Mais qu'y a-t-il de bien alors ?

Des alliances qui se forment quand on ne s'y attend pas vraiment, et ça, ça fait du bien.
L'amitié entre Roar et Aria aussi, fait du bien.
Les choix difficiles auxquels sont confrontés les personnages, ça ne fait pas du bien, mais c'est bien pour l'histoire quand elle n'est déjà pas super...

Bref, un avis mitigé, et pas une si bonne lecture que je ne l'aurais cru.



Chronique du tome 1 de Never Sky - Never Sky
Chronique du tome 2 de Never Sky - Ever Dark

15 mars 2017

Fairest - Les Chroniques Lunaires #0.5 de Marissa Meyer - Chronique et Avis


Titre : Fairest - Les Chroniques Lunaires #0.5
Auteur: Marissa Meyer

Édition: Feiwel and Friends
Date de parution: 27 janvier 2015

Genre: Retelling | Science Fiction

Lu en: Anglais
Note: 9/10

Synopsis: Mirror, mirror on the wall,
Who is the fairest of them all?

Fans of the Lunar Chronicles know Queen Levana as a ruler who uses her “glamour” to gain power. But long before she crossed paths with Cinder, Scarlet, and Cress, Levana lived a very different story – a story that has never been told . . . until now.

Marissa Meyer spins yet another unforgettable tale about love and war, deceit and death. This extraordinary book includes full-color art and an excerpt from Winter, the next book in the Lunar Chronicles series.






She cried for the girl who had never belonged. A girl who tried so hard, harder than anyone else, and still never had anything to show for it.*

ATTENTION : SPOILERS des tomes 1 et 4.

Et voilà ! C'est avec ce préquel que je termine officiellement Les Chroniques Lunaires.
Bien que le roman soit court - 220 pages en VO - je l'ai ouvert avec appréhension, 1 an et demi après son achat.

Et maintenant qu'il est terminé, je me sens très confuse quant à ce que je viens de lire.

J'ai beaucoup apprécié l'histoire, la base de la base des Chroniques Lunaires, le fait d'enfin savoir qui est réellement Levana. Mais mon mental a été touché ... je m'explique.

Levana est un personnage qui a subit énormément de rejet et cruauté de sa vie, qui explique le personnage que nous côtoyons durant les 4 premiers tomes.
Et j'avais très souvent mal pour elle, j'avais terriblement envie de lui venir en aide (ça m'arrive tout le temps, ça...)
Elle nous montre ce que l'amour et le besoin d'amour font faire, ce que le désespoir fait faire, ce que le besoin de reconnaissance fait faire ...

Et j'ai eu pitié.

Mais ça va tellement loin. Et quand on se rend compte que la manipulation mentale peut mener à un viol ... là j'ai du mal.

Et c'est là que je suis confuse. D'un côté, j'ai mal pour elle, et de l'autre et j'ai envie de l'egorger.
La deuxième option prend le dessus.

Levana évolue en permanence, tantôt étant cruelle, tantôt étant un être humain avec des émotions et des sentiments. C'est probablement le roman qui met le plus le lecteur dans une position délicate. Que ressentir au juste ?
L'entourage de Levana n'est pas mieux, bien que certains personnages soient particulièrement attachants - je pense à Evret, Solstice, et Winter évidemment.

Winter - vous l'aurez compris - apparaît donc, et on comprend mieux son état du dernier tome. L'enfance de Cinder est abordée, et dans ce tome, nous y vivons sa "mort".

C'est donc un roman que je recommande vraiment, mais qui vous mettra sans aucun doute dans une position délicate.

Love is a conquest, love is a war.**

* Elle pleurait pour la fille qui n'a jamais été à sa place. Une fille qui a telleent essayé, plus que quiconque, mais n'a jamais rien eu.
** L'amour est une conquête, l'amour est une guerre.



Chronique du tome 1 des Chroniques Lunaires - Cinder.
Chronique du tome 2 des Chroniques Lunaires - Scarlet.
Chronique du tome 3 des Chroniques Lunaires - Cress.
Chronique du tome 4 des Chroniques Lunaires - Winter.