27 mai 2014

La Symphonie des Abysses #1 de Carina Rozenfeld - Chronique et Avis

Titre : La Symphonie des Abysses #1
Auteur: Carina Rozenfeld
Genre: Dystopie / Romance

Édition: Robert Laffon - Collection R - Challenge 100% R
Date de parution: 13 février 2014

Lu en: Français
Note: 4/10

Résumé: L’Anneau, cet immense atoll avec en son centre le Cercle – une étendue d’eau de mer parfaitement circulaire – est cerné par le Mur, une haute barrière d’une trentaine de mètres, électrifiée, infranchissable. Des hommes et des femmes vivent là, sous son ombre, répartis dans des villes et villages si éloignés les uns des autres qu’ils ont oublié leurs existences respectives.



La Symphonie des Abysses est un des livres que je me devais de lire. D'abord parce que la couverture. Ensuite parce que la quatrième de couverture. Et enfin parce que Carina Rozenfeld, qui avait écrit la merveilleuse duologie Phænix.

Certains diront que ce roman est une oeuvre. Et je ne dis pas le contraire.
Certains diront que c'est mou, et je l'affirme, malheureusement. Alors allons droit au but.

Carina Rozenfeld a un don, c'est son imagination débordante. Elle en a, beaucoup. Elle a aussi un second don, c'est sa capacité à décrire son imagination. La Symphonie des Abysses est donc tout naturellement superbement bien décrit, à tel point qu'on pourrait s'y sentir. Les lieux qu'elle a créé sont enchanteurs et superbes, c'est une bouffée d'air frais - ou d'air chaud, parfois. J'ai vraiment été absorbée par ces lieux.
Mais trop, c'est parfois vraiment trop. La première partie est très lente. La description prend 95% des pages, l'action manque énormément pour donner cette poussée qu'on attend impatiemment et dont on a terriblement besoin pour se sentir au coeur de l'histoire.
Je ne sais pas vous, mais pour moi, à force de lire de la description, qui finit par se répéter, je m'ennuie. Forcément, au bout de 457 pages...

J'ai perdu espoir. Alors on m'a parlé de la seconde partie. J'ai eu hâte d'y arriver. Je comptais même les pages, jusqu'à cette seconde partie dans laquelle "tout bouge".
Mais une nouvelle fois, déception. Le concept est nouveau, et m'a plu pendant une cinquantaine de pages. Mais une nouvelle fois, ça ne bougeait pas. On est ancré dans le quotidien répétitif, et certes dangereux, des personnages. Mais à force j'ai décroché une nouvelle fois, encore ensevelie par des tonnes et des tonnes de description, et de répétitions.

Alors voilà, sur 457 pages, seulement une cinquantaine m'ont tenues en haleine, et je me suis trouvée aussi frustrée que le personnage principal qui ne peut vivre à sa façon.

D'ailleurs, parlons-en, de leur façon de vivre.

Les sociétés qu'on traverse sont bourrés d'interdits. Des interdits que je n'ai su comprendre, tout comme les habitants de l'Anneau. J'ai attendu et attendu l'explication de cet Anneau, de ces sociétés, de leur histoire, mais je ferme le roman, et je n'ai pas idée de ce qui fait que les choses sont telles qu'elles sont. Enfin, il doit bien y avoir une explication non?
Les concepts et valeurs abordés par l'auteur m'ont semblé intéressants, notamment sur sa place dans la société, l'identité, la sexualité, la liberté. Et sur ce coup, la mise en avant de ces sujets par les personnages m'ont semblé gros et superficiels.

En fait, j'ai trouvé tout soit trop gros, soit moindre, sans une réelle égalité, malgré des personnages bien travaillés dans leur personnalité.

Vous le comprendrez donc, je n'ai pas bien vécu ce roman, qui m'a paru trop long et trop mou. Alors chers blogueurs, vous devrez faire de bonnes chroniques du livre 2 pour me convaincre !

Ce que j'ai le moins aimé : L'énorme masse de description, et au contraire, le manque d'action.
Ce que j'ai le plus aimé : La constellation de dystopie qui pousse le lecteur à s'interroger sur différentes valeurs.


Plus?




18 commentaires:

  1. Houla, entre les avis positifs et ceux moins enthousiastes, je ne sais pas trop quoi penser de ce roman ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mieux est de te faire un avis par toi-même alors :)

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais été tenté par ce livre, a couverture est pas top (raisonnement superficiel, je sais) du coup, ton avis me conforte dans l'idée de la pas le lire :) Super chronique en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je ne te jugerai pas, je choisis beaucoup mes livres en fonction de leur couverture et de leur réputation :) Je lis rarement les 4è de couverture :)

      Supprimer
  3. Oh dommage !
    Pour ma part j'ai beaucoup aimé =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je m'attendais à aimer aussi, mais je suis contente que ce soit ton cas! :)

      Supprimer
  4. RAAAAAAAH *meurs* (c'est Audrey de facebook au cas où tu ne saurais pas, tu sais, celle qui t'a dit que la deuxième partie serait mieux et qu'il te restait tant de pages à lire..)
    Bon bon, ma chronique du 2 saura te convaincre je le sais déjà ! :p
    (enfin je l'espère haha)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI, JE SAIS QUI TU EEEEES !! :D
      J'espère que tu me convaincras. LA BARRE EST HAUTE, JE TE LE DIS!

      Supprimer
  5. Aïe, une déception pareille ça fait mal... :/ Je passerais ce livre je pense du coup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas s'il te plairait en plus! :3

      Supprimer
  6. J'ai très envie de le lire, et depuis longtemps en plus ! Merci pour cette chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol, est-ce que tu as lu ma chronique avant?

      Supprimer
    2. Oui, et tu as fait part des défauts, donc je pourrais les occulter lors de ma lecture ! ^^

      Supprimer
    3. J'espère que t'y arriveras alors :)

      Supprimer
    4. Je l'espère aussi à vrai dire ! ^^' Restons optimiste !! ;)

      Supprimer
    5. Oui, ça ne fait pas de mal, l'espoir fait vivre ! :)

      Supprimer
  7. Super chronique! Je suis vraiment bien d'accord avec toi... Je comprends pas les choix de l'auteur en fait. C'est tellement mou..... Et pareil que toi, c'est gros u.u
    Par contre, son imagination débordante.. Pas tellement en fait u.u Si tu regardes, elle a fait un mélange de tout ce qui marche en ce moment. Tout ce qui est d'actualité. Donc bon.. J'ai vraiment été déçu. Du roman et de l'auteur en fait. Une dystopie, une population opprimée, la question du genre, la musique qui a l'air d'être un thème qu'elle affectionne. Voilà quoi. Bref, moi je suis trop tristounette par ce roman :'(

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup ta chronique Manounette, qu'on se le dise. Quelle déception, tout de même ! Tu t'attends à un truc du tonnerre, et... Plouf, tout retombe comme un soufflé. Navrant.

    RépondreSupprimer

Merci! ♡