26 août 2014

Le Prince des Nuages #1 - Le Blueberry de Christophe Galfard - Chronique et Avis


Titre : Le Prince des Nuages #1 - Le Blueberry
Auteur: Christophe Galfard
Édition: Pocket Jeunesse

Date de parution: 28 août 2014
Genre: Fantasy | Aventure

Lu en: Français
Note: 7/10

Résumé: Tristam Drake est né sur un nuage, loin de tout, à 2 000 mètres au-dessus de l'océan.
Dans son village se cache Myrtille, la fille du roi des Nuages du Nord qu'un tyran cruel a détrôné. Le jour où l'armée du despote retrouve sa trace et arrête tous les habitants, seuls Tristam et son ami Tom réussissent à s'échapper. A la recherche de Myrtille, ils vont découvrir le sinistre dessein du Tyran : transformer le climat de la planète en une véritable arme de guerre. Pour l'en empêcher, Tristam et Tom devront parcourir le ciel et tout apprendre des éclairs et des nuages, de la nuit et des étoiles...





Si les gens sont instruits, il est beaucoup plus difficile de les tromper.


Avant toute chose, il est important de préciser que c'est un roman JEUNESSE. La vraie jeunesse. La jeunesse des enfants. Ce n'est donc pas du Young Adult. Mais quand même, une certaine demoiselle m'avait dit du bien de ce roman, alors dès que l'occasion s'est présentée, je me suis laissée tenter.
Il me semble que Christophe Galfard s'était challengé : que les enfants s'intéressent à la science via un roman, et son challenge fut réussi. Mais j'y reviendrai plus tard.

L'intrigue est captivante dès les premières pages, malgré l'aspect très jeunesse. L'effet de serre et de ses conséquences en sont au coeur, et c'est sur ça que se base Christophe Galfard pour construire l'aventure de ses personnages.
Et justement, dès les premières pages, j'ai ressenti une bouffée d'air frais, comme si j'étais dans le cours de développement personnel auquel assistent Tristam, Tom et Myrtille, les trois personnages principaux de Le Prince des Nuages.

Les différents personnages de Le Blueberry sont très différents les uns des autres :
Tristam est un garçon très libre, il agit comme il le veut, il est débrouillard, mais surtout désobéissant et casse-cou. Je ne pense pas que je pourrais supporter ce genre de garçon dans la vraie vie, mais disons qu'il a un certain charme, une innocence qui le rend adorable dans le roman. Il n'est pas du tout intéressé par le thème principal du roman, ce qui donne un ironisme assez sympathique et léger.
Tom est plus terre-à-terre, intéressant et intéressé. Son amitié avec Tristam est très forte, et semble quasiment naturelle.
Myrtille est une princesse très réussie, toute sa majestuosité réside dans ses gènes, tout en restant très proche de "son" peuple, avec une grande modestie.
Le méchant est un méchant dans toute sa splendeur : assoiffé de pouvoir, il est sadique, et ça m'fait rire. J'ai le droit d'en rire quand même.
Les autres personnages secondaires sont tout aussi uniques, et les adultes sont très raisonnés. C'est une truc que j'ai beaucoup aimé dans ce roman. La place des personnages est très réaliste: les adultes prennent les rennes, tandis que les enfants se laissent guider.

Malheureusement, ce réalisme s'est fait ressentir dans le rythme du roman. Dès que les enfants sont séparés des adultes, on sent qu'ils sont un peu perdus, et le roman perd de son dynamisme. De ce fait, j'ai trouvé quelques passages plutôt centrés sur les descriptions, assez ennuyeux. Mais on ne peut pas tout avoir, pas vrai? Du réalisme, ET du dynamisme.

En dehors des personnages hétéroclites, Christophe Galfard se sert de son intrigue pour en faire ressortir la science qui nous intrigue le plus, depuis notre plus tendre enfance. Le roman est composé de petites fiches sur la science, autant sur le climat que sur la physique, ou l'astrophysique (je crois que c'est ça). J'ai beaucoup appris grâce à ces fiches, et grâce à ce qu'on peut apprendre dans le roman. Le niveau est assez haut, mais expliqué très simplement, et ça reste surtout accessible à tous.
Le but - du moins, celui que j'ai vu - est de nous sensibiliser à l'effet de serre aggravé par nous, les humains. Ça a marché pour moi. J'espère que ça marchera pour vous.

Ce que j'ai le moins aimé : Le manque de dynamisme de quelques passages.
Ce que j'ai le plus aimé : La science vulgarisée qui a éclairé ma lanterne.

Les adultes grondent les enfants pour des broutilles, alors que ce sont eux qui commettent des erreurs catastrophiques et irréparables.

3 commentaires:

  1. Le livre ne m'attire pas, mais pas forcément parce que c'est jeunesse. Le résumé en lui-même ne correspond pas vraiment à ce que j'aime. Par contre le côté "fiche" dont tu parles a l'air plutôt coolos! Tu m'en montreras une en exemple?

    RépondreSupprimer
  2. On me l'a offert il y a trèèèèèès longtemps et je n'ai jamais réussi à dépasser le cap des vingt premières pages....

    RépondreSupprimer
  3. Mais qui est donc cette mystérieuse demoiselle ??? :o
    Haha Non sans dec', chouette chronique, heureuse je suis que tu ai aimé, et moi aimer ta dernière citation <3
    Bref, Happy je suis dans un monde de bisounours <3

    RépondreSupprimer

Merci! ♡