14 déc. 2014

Les Princes Charmants n'existent pas de Maïa Brami - Chronique et Avis






Titre : Les Princes charmants n'existent pas
Auteur: Maïa Brami

Édition: Nathan
Date de parution: 3 avril 2014

Genre: Realistic Fiction | Contemporain | Romance

Lu en: Français
Note: 8/10

Résumé: A quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse. Elle reçoit une lettre de rupture adressée à son voisin, un dénommé Rodrigue. Elle lui renvoit. Il lui répond. De lettres en lettres, ils deviennent intimes. Nora ne peut s'empêcher de rêver à une histoire d'amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que son imagination ?


Comment trouver l'équilibre entre le physique et l'intelligence, l'extérieur et l'intérieur, pour réussir à avoir confiance en soi ?

Que dire, si ce n'est que ce livre ne fut pas si mal ?

En vrai, j'avais un peu peur. La couverture, le titre, l'âge de l'héroïne. J'avais peur que ce soit trop jeunesse pour que je puisse apprécier. Pouah! Quel jugement rapide, dont j'ai fait preuve.
Non, ja blague, en fait, j'avais plutôt raison. Les Princes charmants n'existent pas est un roman jeunesse, disons adolescent. Mais plus profond que ce que je pensais.

Le roman pousse à la réflexion sur l'amour, l'apparence, et les modèles. Nora, l'héroïne, est une jeune fille n'ayant pas encore toutes ses formes, contrairement à Julie sa meilleure amie. Nora n'a jamais embrassé un garçon, contrairement à Julie qui est quasiment au stade de la relation sexuelle. Et Nora et Julie sont deux opposés radicaux, hormis lorsqu'il s'agit d'un partager un bon goûter qui aura fait grogner mon estomac.

Lorsque Nora commence à échanger avec Rodrigue, les questions commencent à être posées : à quel point le physique peut influencer l'amour ? À quel point il peut influencer l'avis que l'on a sur une personne ? Nora, Julie et Rodrigue font l'expérience du premier amour, ses conséquences, difficultés et chagrins.

Alors, comme je disais plus haut, au début j'avais peur de l'aspect jeunesse. Les pensées de Nora étaient passées sous silence, ses actions s'enchaînaient sans nous mettre dans la confidence. J'avais l'impression d'avoir appuyé sur la touche "avance rapide" de la télécommande. Mais une fois la vague prise, l'échange entre Nora et Rodrigue devient attendrissant, addictif et les pages se tournent trop vite.

Ce que j'ai le moins aimé : Les premières pages de narration un peu maladroites notamment par rapport aux pensées de Nora.
Ce que j'ai le plus aimé : L'addictivité de l'histoire par lettres interposées :)

12 commentaires:

  1. Haaa je l'avais lu dans Je Bouquine il y a longtemps... J'avais bien aimé, je crois. Faudrait que je le relise pour te dire exactement. Mais là j'ai la flemme.

    RépondreSupprimer
  2. Aller, je le mets dans mes why-not :p

    RépondreSupprimer
  3. J'avais bien aimé ce roman, en plus il se lit très vite ;)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai les mêmes craintes que toi ; j'ai peur de trouver ça trop jeunesse. J'hésite malgré ton avis plutôt positif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça passe, j'ai lu vraiment pire, exemple La Liste !

      Supprimer
  5. Ouais mais nos lettres étaient mieux! mouhaha <3

    RépondreSupprimer
  6. Eh oui, au final c'est un roman très sympa ! ^^

    RépondreSupprimer

Merci! ♡