19 janv. 2015

Bleed like me de Christa Desir - Chronique et Avis






Titre : Bleed like me
Auteur: Christa Desir

Édition: Simon and Schuster
Date de parution: 7 octobre 2014

Genre: Realistic Fiction | Contemporain | Romance

Lu en: Anglais
Note: 4/10

Résumé: Seventeen-year-old Amelia Gannon (just "Gannon" to her friends) is invisible to almost everyone in her life. To her parents, to her teachers-even her best friend, who is more interested in bumming cigarettes than bonding. Some days the only way Gannon knows she is real is by carving bloody lines into the flesh of her stomach.

Then she meets Michael Brooks, and for the first time, she feels like she is being seen to the core of her being. Obnoxious, controlling, damaged, and addictive, he inserts himself into her life until all her scars are exposed. Each moment together is a passionate, painful relief.

But as the relationship deepens, Gannon starts to feel as if she's standing at the foot of a dam about to burst. She's given up everything and everyone in her life for him, but somehow nothing is enough for Brooks-until he poses the ultimate test.


Sometimes lying is really the kindest option.*

Hé bien, je vous le dit, ce livre ne devrait pas s'appeler Bleed like me, mais Stupidité.
Bien que Bleed like me corresponde tout aussi bien.

Ma note est un peu rude, mais je pense qu'elle est plutôt justifiée. Il y a des parties que j'ai aimé, mais beaucoup qui ne m'ont pas plu.

L'histoire en elle-même est poignante. Il est difficile d'y entrer, de ressentir une certaine compassion, mais une fois qu'on l'a - et encore, elle n'est peut-être pas garantie, je me suis juste retrouvée un poil dans son histoire - on la sent passer.
Tout ça est dû aux personnages. Gannon - l'héroine et narratrice - est une fille que je n'ai pas su comprendre, je n'ai pas su la cerner, et elle m'a parue très très plate. Au fil du livre, j'ai reussi à voir les conséquences de cette platitude - on a le droit d'inventer des mots sur nos propres blogs ! - mais ça a rendu le début très très dur. En gros, j'ai eu du mal à l'aimer, et encore, je n'ai fini que par ressentir de la compassion.

Brooks - le garçon - est tout aussi plat à mes yeux. Manque de charme, dangerosité qui ne fait ni chaud ni froid, aucune attractivité. Mais était-ce réellement voulu?

Christa Desir a écrit un roman, que j'ai beaucoup aimé et qui m'a beaucoup touché : Fault Line. J'avais confiance en son écriture, et j'étais sûre d'être touchée par l'émotion qu'elle avait su mettre dans ce roman. Malheureusement, les sentiments et émotions de Gannon ne sont pas du tout ressortis sur au moins la première moitié du livre.
Je ne ressentais rien, si ce n'est qu'une consternation par la stupidité dont elle faisait preuve.

Mais elle et Brooks ne sont pas les seuls à me laisser outrée par leur agissement. Le pire était les parents, leur éducation, leur manque d'attention.

CHERS PARENTS ET FUTURS PARENTS, n'interdisez pas formellement vos enfants à faire quelque chose ou voir quelqu'un, vous ne ferez que les perdre au moment fatal.
True Story.
Surveillez de loin, mais ne faites pas cette connerie. Accordez de l'attention et de l'amour, sérieusement.
Sérieux.

Je ressors donc de cette lecture mitigée, touchée par une histoire poignante et une fin déchirante quand même, mais pas convaincue par les personnages. L'histoire est tellement interessante et bouleversante, c'était vraiment dommage d'avoir si peu d'émotion et des personnages plats.

PS : je déconseille cette lecture aux âmes sensibles, notamment lorsque ça touche les animaux. Il n'y a qu'un passage, mais il est très douloureux.

* Parfois mentir est la meilleure option.

8 commentaires:

  1. Et bien !! Tu as été plus soft que je ne pensais :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis toujours très douce. Non mais je n'aime pas démonter (publiquement) un livre juste parce que je n'aime pas :)

      Supprimer
  2. De toute façon rien qu'avec le passage dont tu m'as parlé... VOILA QUOI

    RépondreSupprimer
  3. Donc je disais (mais ça y'a que moi qui le sait), que je suis envieuse Manon car tu lis en anglais. Mais l'équilibre est rétabli quand j'apprends que tu lis aussi des navets (et là je me demandais si on disait ça aussi pour un mauvais livre)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HAHAHA malheureusement !! (et heureusement pour toi ! ;D )
      (J'pense que oui, au moins on comprend.)

      Supprimer
  4. Bon, vu ce que tu dis de ce livre, je ne vais pas m'attarder dessus :'))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passons à quelque chose de plus intéressant ;)

      Supprimer

Merci! ♡