10 juin 2015

[COMPTE-RENDU] New York et Bookcon

Oyez Oyez !

Enfin - mais vaut mieux tard que jamais - je suis fière de publier ce compte rendu spécial New York avec un encart spécial Bookcon.
Je vous parle donc de tout ça ... au présent. Comme ça vous vous sentez bien dans l'histoire.

D'ailleurs, si mon voyage à New York ne vous intéresse pas, voici le lien pour passer directement au petit compte rendu du Bookcon - oui, petit, parce qu'une journée ça passe plus vite que prévu, surtout quand les files d'attente sont pires que celles de Disneyland Paris ...

Je vous passe le jour 0 - celui du voyage Marseille - Paris ... Parce qu'on s'en fout.

Jour 1 - Mercredi 27 mai

Afin de profiter de ma première journée à New York - enfin, profiter est un grand mot - j'ai décidé de prendre le premier avion de la journée, qui part à 8h20, et qui arrive à 10h25. Je vous épargne les détails de mon vol.

Nous arrivons donc à 10h25, à JFK, sous les nuages ...
Info : en 2009, il a a eu 416 945 atterrissages et décollages à JFK.




À peu près 2h30 après l'atterrissage, nous posons nos valises à l'hôtel, le CitizenM à Times Square. Je le précise parce que c'est un excellent hôtel, qui fait jeune, où tout est DIY, et coûte un poil plus cher que les autres, mais dont la qualité est triplée. Voire quadruplée.






Suite à quoi nous décidons d'explorer le territoire proche afin de chasser le bœuf. Et la faim. Chasse réussie sur Times Square - à 5 minutes à pattes, dans un McDo parce que c'est plus simple quand on a la tête dans le cul. Suite à quoi une sieste sera indispensable. Mais avant, photos du grandiose Times Square qui annonce la couleur !
Info : Times Square a hérité de ce nom suite à l'ancien emplacement du siège du New York Times.





Jour 2 - Jeudi 28 mai

Après une nuit de 11h, je suis fraiche, déjà calée dans le fusal fuseau horaire. Et nous décidons de commencer officiellement notre séjour par Central Park. En zig-zag, en large, puis en long puis en zig-zag, nous avons marché 6 heures, et plus de 10 kilomètres. Ha, et mangé un hot-dog. La bouffe, c'est important.
Info : Central Park, qui fait 4 km sur 800 m, a été construit en 13 ans.










Après avoir longé la 59th Street jusqu'à Columbus Circle, nous faisons un tour au Time Warner Center, où les boutiques sont bien trop chics pour mon standing. Même le supermarché bio est trop chic pour moi.
Info : les tours jumelles du complexe font 229 mètres de haut, et héberge les studios CNN.





Nous enchaînons sur quelque chose que vous auriez aimé : Barnes and Noble sur la 5th Avenue. Autrement dit : le paradis, surtout lorsque je remarque Red Queen dédicacé par l'auteur, alors même que j'hésitais à l'acheter quelques semaines plus tôt. Un signe du destin.



Au soir, nous allons faire un tour à Times Square. Les panneaux lumineux donnent l'impression qu'on est en plein jour ! Nous partons à pied jusqu'à l'Empire State Building, illuminé en vert, pour .. aucune raison en particulier.

Info : au fil de l'année, l'éclairage de l'Empire State Building est associé à de célèbres événements. Le 14 juillet, il est illuminé de bleu, blanc et rouge, pour le Bastille Day, ou encore en Lavande et blanc pour la Gaypride.





Jour 3 : Vendredi 29 mai

Le Bookcon approche, mais ce n'est pas pour aujourd'hui.

Nous avons prévu d'aller sur Liberty Island, et notamment de monter dans la couronne de la Statue de la Liberté, mais avant le ferry qui est prévu pour midi, nous nous arrêtons en chemin à Union Square, où se trouvent deux autres paradis : un autre Barnes and Noble - plus gros que le premier, et la très célèbre librarie Strand.
Info : la librarie Strand fait partie du décor de Dash and Lily's Book of Dares, mais apparait aussi dans des films comme Remember me.





Je pense que ce bouquin aurait fait le bonheur de plus d'un ...


Trop de flânage, on se presse vers Battery Park pour prendre le ferry vers Liberty Island. J'ai kiffé le bateau. ÇA FAIT DE L'AIR.
L'île est ridiculement petite, mais fabuleuse : La ville a l'air énorme et semble pourtant si petite d'ici...
Info : la Statue de la Liberté a été offerte par la France à l'occasion du 100ème anniversaire de la déclaration d'indépendance américaine. L'Amérique a décidé de tourner son regard vers la France, en remerciement.






Jour 4 : Samedi 30 mai : LE BOOKCON

Au risque de vous décevoir, le compte-rendu de ce jour va être beaucoup plus court que prévu ...
Ce que j'avais prévu :


Ce que j'ai vraiment fait :


Autant dire, 10%.

L'ouverture étant prévue à 10h, et les guichets à 8h, je savais par l'application du BookCon que la plupart prévoyait d'arriver à 7h, à cause du monde. Sauf qu'à 8h15, rien n'était ouvert encore.
Moi à 7h, faut pas trop m'en demander, je dors encore.
Après un petit-dej (comprenez un muffin avec un steak et du fromage, et un "small" mocha qui fait 40cl), nous prenons le métro pour faire ... 1 arrêt, et marcher pendant 20 minutes à trouver un trottoir et éviter les travaux. Parce qu'il n'y a pas de métro au Javits Center, oké.

On a quand même croisé ça en chemin :


À 9h40, nous arrivons au Javits Center, et je suis prête à voir la foule que je dois affronter, quand je me rends compte qu'en fait je suis tout devant, et que les gens qui arrivent par centaines doivent souffrir au soleil encore plus longtemps que moi.
Mais d'autres sont déjà dedans. Va savoir pourquoi nous, on reste à cramer au soleil dehors.

À 9h55, les portes ouvrent, je récupère mon ticket et 5 sacs gratis (!!), en 5 minutes chrono, et fais la queue pour le panel de John Green. Parce que les places sont limités, et que les fans sont trop nombreux, seuls les premiers auront un bracelet. Pourtant, en 30 secondes, j'ai mon bracelet.




En attendant 11h30, l'heure à laquelle commence mon planning, je fais un tour au Show Floor, qui ressemble à ce qu'on connaît du Salon du Livre de Paris, ou du Salon du livre ou de la presse jeunesse à Montreuil. Mais avec plus de générosité...

Je gagne un premier - et unique - livre en tournant une roue : Love and Profanity de Nick Healy.



Après être arrivée trop tard à la dédicace de J.L. Armentrout - c'est à dire à 11h30, heure du début de la dédicace - je pars faire la queue au Word Bookstore, où je dois (r)acheter Shadow and Bone et Fairest - obligatoire pour avoir une dédicace. Demandez pas la logique de demander à des FANS qui ont en principe déjà TOUS LES LIVRES des auteurs, d'en racheter... Parce que je ne l'ai pas trouvée.

La queue est tellement énorme que j'ai du mal à croire qu'ils sont tous là pour la même chose, mais si ! Nous avons bien passé 1h15 à faire la queue pour acheter un livre que j'ai déjà... Alors autant joindre l'utile à l'agréable, j'en achète quatre :

  • Shadow and Bone de Leigh Bardugo en paperback
  • Fairest de Marissa Meyer (que je n'ai ni en français, ni en anglais, alors c'est un plus)
  • Written in the Stars d'Aisha Saeed
  • An ember in the Ashes de Sabaa Tahir


Il est alors 13h, soit 2h30 avant le début de la dédicace. Ayant prévu d'être dans les "25 premières" (pour avoir un ARC (advanced reader copy) de Six of Crows voyons) en attendant 1 heure à l'avance, je suis large, je mange mon sandwich dégoûtant de Prêt à Manger, et fait une queue de 15 minutes aux toilettes. Quand je reviens, c'est la catastrophe.

Mon copain - qui a eu un accès au toilette plus rapide vu le peu de garçon, m'annonce que la plupart font déjà la queue pour Marissa Meyer (alors même qu'il reste 2h15 avant le début de la dédicace, et deux dédicaces sur la même table). Légèrement angoissée, je prie de toutes mes forces Dieu Cookie, pour qu'ils soient tous là pour les deux sessions précédentes.

Mais non.

Ils sont tous là pour Marissa et Leigh, et je ne suis absolument dans les 25 premières. Je n'évoque même pas mon angoisse de rester debout sur place en position immobile pendant 2h15 - si ce n'est plus, puisqu'il faut faire passer tous ceux devant moi avant ...

Je perds espoir, Dieu Cookie m'a déserté, alors je m'assois parterre, parle un peu avec les filles derrière moi - qui auront été adorable tout le long - et j'attends...

... et j'attends...
... et j'attends.

Quand la dédicace commence, les Six of Crows passent devant moi. L'espoir revient quand la queue est séparée en deux, un côté pour Marissa, un côté pour Leigh, et que je brûle toute la file pour voir en priorité Leigh. Mais pas de Six of Crows.

J'ai conscience que je peux vous énerver là, parce que j'ai eu la chance de la rencontrer finalement. Et ne vous méprenez pas, arrivée devant deux de mes auteurs favorites, j'avais mal aux joues à force de sourire.

Leigh a remarqué mon tee-shirt "French Grisha Fan" homemade, nous avons parlé un peu, et j'aurais tellement aimé avoir le courage de vanter les mérites de sa trilogie comme je le fais si bien et sans timidité dans ma tête.

Pour Marissa, les filles derrière moi me disent de passer devant elle parce que "We all waited 2 hours, so you won't skip your chance"
Thank you, that's adorable.

Encore une fois, je regrette de n'avoir osé dire à Marissa Meyer que je faisais mon mémoire sur sa saga, et principalement sur Scarlet. J'étais ... pétrifiée.
Info : Marissa Meyer est méga classe.





Après la dédicace, le temps de refaire un tour au Show Floor - où quasiment tout est remballé alors qu'il n'est même pas 17h, et de chasser de la bouffe, le panel de Leigh Bardugo et Marissa Meyer a commencé et est complet, et je n'ai plus qu'à me rabattre sur la file pour John Green, une demi-heure avant.

L'ambiance est moins conviviale, moins "young adult" et je me sens donc moins à ma place. 10 minutes avant le début du panel, nous entrons, et ...

Bienvenue chez les fangirls.

L'ambiance est mieux que dans la file, on sent que tout le monde est content d'être là, de voir John Green (et Nat Wolff) (mais pas les autres, en même temps on sait pas qui ils sont). Mais lorsque le panel commence, mon cerveau s'éteint : deux speakers qui parlent en même temps, l'échos de la salle, les fangirls qui hurlent comme des pintades, je ne comprends plus où je suis.

L'organisation n'était pas non plus très top. À 10 minutes de la fin, le staff fait venir une queue d'une trentaine de fans pour poser des questions, mais seulement 4 seront interrogées, bonjour la déception pour les autres, si impatientes et heureuses...

Finalement, le panel se termine, la foule se dirige vers la scène dans l'espoir d'une photo, une dédicace ou quelques mots, la salle est plongée dans le noir afin de faire partir les speakers, et nous sommes dirigés vers la sortie.








La journée se termine, je rentre à l'hôtel, tout de même ravie de ma journée (et surtout de mes rencontres).
Info : le BookCon a été créé en 2014, et fait suite au BEA (qui lui est uniquement pour les professionnels, afin de conclure des contrats). L'année prochaine, le BEA et le BookCon auront lieu à Chicago.

Jour 5 : Dimanche 31 mai

Dimanche, après un p'tit tweet pour Marissa Meyer - beh oui, fallait bien que je lui dise tout ce que je n'avais osé lui dire la veille - nous partons vers Brooklyn pour rentrer vers Manhattan via le Brooklyn Bridge.

Brooklyn est extrêmement calme comparé à Manhattan, tout en restant éblouissant et ... New Yorkais.
L'accès au pont est similaire à une chasse au trésor avec une carte (ou Google Maps) et une boussole (ou Google Maps). Mais c'est À FAIRE : la vue sur Manhattan est éblouissante. Paraît même qu'en dessous il y a un petit parc très agréable.
Info : Le Brooklyn Bridge fait plus de 1800 mètres. En 1884, 21 éléphants y ont défilé, pour démontrer sa solidité.





De l'autre côté du pont, sur Manhattan, nous décidons d'aller à pied au World Trade Center, juste à côté. Et c'est tellement grand qu'en levant la tête, j'ai autant le vertige que si j'étais en haut...
À côté se trouve le fantôme des tours jumelles, le 9/11 memorial désormais des bassins, sous lesquels se trouve un musée souterrain.
L'atmosphère qui y règle est poignante, malgré une foule bruyante et constante. Le mémorial a été construit à l'emplacement exact des Tours Jumelles, et le musée dans leurs fondations, où se trouvent des tonnes et des tonnes d'objets et d'éléments en rapport avec les attentats. Encore une fois, c'est quelque chose à faire absolument.
Info : un arbre, endommagé par les attentats, a été retrouvé sur le site du World Trade Center pendant le nettoyage. Celui-ci a été déterré et soigné, puis replanté à son emplacement original.




Après un Philly Cheese Steak - nous prenons la direction le Musée Américain d'Histoire Naturelle. Et j'ai déchanté. J'ai trouvé ce musée tellement vide et impersonnel. Autant dire que ce n'est pas le musée que je rêve de revoir. Celui d'Edimbourg était tellement mieux. Je ne m'attarderai donc pas plus dessus.

Au moment d'en sortir, un déluge nous tombe dessus, et heureusement que le métro se trouve sous le musée et s'arrête pile à l'hôtel.
Et après deux heures à l'hôtel à attendre que ça se calme et à jouer aux dominos, nous allons faire un tour au musée de cire, Madame Tussaud. Je ne dirais pas que nous nous sommes trompé, et sommes allé chez le voisin...

Madame Tussaud, c'est sympa pour passer le temps, mais ça ne remplace pas le plaisir d'une vraie rencontre avec une star, alors ça fait un peu low cost. Des photos ne me semblent pas forcément nécessaires. Si vous voulez voir quelqu'un, tapez son nom dans Google Images.
Info : Marie Tussaud était sculptrice de cire, et a ouvert un musée à Londres, le Baker Street Bazaar, devenu plus tard Madame Tussaud.

Journée terminée, et les deux suivantes ne seront pas fofolles.

Jour 6 : Lundi 1er juin

Que de pluie, en ce lundi, et pas qu'un peu, on ne voit même pas la tête des grattes-ciel. Comment je m'oriente, moi?

Nous passons alors le matin a faire les boutiques sur Times Square et la 5th Avenue, où j'achèterai Red Queen en dédicacé, parce que le destin le veut. Nous descendons ensuite à NYU - ou la New York University, comme vous voulez - afin de voir où on ira jamais étudier. Tout est à la taille de la ville - comprenez grand - et je me fais du mal en achetant un t-shirt officiel de l'université pour me rappeler à quel point je ne suis pas New-Yorkaise.



Nous tentons dans l'après-midi, entre deux gouttes, de monter sur l'Empire State Building, mais hormis une chambre froide entourée de murs blancs, il n'y a rien à voir aujourd'hui. Mais l'intérieur de l'Empire State vaut carrément le détour !
Info : l'Empire State Building est touché par la foudre environ 23 fois par an. 

Jour 7 : Mardi 2 juin

Le matin est pire que celui de la veille, mais pas l'après-midi.

Après avoir traqué le tournage de Tortues Ninja 2 dans la ville - sisi - sous la pluie - sisisi - et vu Chinatown par la même occasion, retourné à Strand pour un caprice - un sac - que je ne regrette pas, être repassé à Barnes and Noble de Union Square, avoir acheté un livre avec une sale note sur Goodreads - The Infinite moment of us - et mangé un hot-dog *reprends sa respiration* ...

Nous marchons sur les pas de Serena Van Der Woodson à Grand Central. Vous savez, le tout premier épisode de Gossip Girl... Cette gare est tellement vaste qu'on se demande si c'est vraiment une gare.



La pluie se calme, et il y suffisamment de visibilité pour grimper le Top of the Rock. À la base, j'aurais aimé le faire la nuit, mais sachant que c'est notre dernier jour, ce sera pour une prochaine fois.

Tout est élégant, la montée en ascenseur est rythmée, et une fois en haut, l'énorme Manhattan se dévoile sous nous yeux d'une nouvelle manière. Étonnamment, j'ai moins le vertige que sur le Shard.






Après un passage à Toys'R'us, beaucoup de dollars dépensés en M&M's, et un dernier repas, nous passons notre dernière nuit à l'hôtel.

Jour 8 : Départ - Mercredi 3 juin

Jour du départ. Après un petit-déj et trois quart d'heure en métro, nous arrivons à JFK. L'avion part à 16h20, 22h20 heure française, et nous arrivons le jeudi à 5h30 à Paris - plus, une attente de 3 heures à Roissy, plus, un vol Paris-Marseille, plus 2h d'attente à Marseille, plus 1h30 de bus : 24h sans dormir, et la fin du voyage.




Conclusion

J'ai réalisé mon rêve de plusieurs années : aller à New York. J'ai rencontré deux de mes auteurs favorites, vu un grand nom du Young Adult...

Je suis repartie avec 7 livres, 4 hauts, plusieurs marques pages, des petits cadeaux, et quelques sacs...

Et j'en ressors avec une certitude : l'année prochaine j'y retourne :)

Bonus : concours !

Afin de vous remercier d'être arrivé jusqu'à là, et d'avoir lu ma vie, j'ai ramené quelques petits trucs de rien du tout qui m'ont couté 0 dollars:

2 sacs "Epic Reads" avec cordon à mettre autour du cou pour faire beau.
1 carte "Scorched" de J.L. Armentrout. Pour faire beau aussi.


Ce n'est pas grand chose, mais ça vous donnera l'impression d'y être allé aussi.

3 gagnants seront piochés au sort, et les lots seront envoyés par courrier. Je ne serais pas responsables des soucis de réceptions et des colis perdus.
Vous avez 10 jours, donc jusqu'au 21 juin à 22h, jour du solstice.

À vous de jouer :)



Merci de m'avoir lu !

16 commentaires:

  1. Bon je ne participe pas au concours malgré mon amour INCOMMENSURABLE pour ces sacs-là parce que hein, <3 <3 (re-merci :p)

    Et j'ai TELLEMENT envie d'y aller l'an prochain mais autant te dire que si j'y vais je me fais les jours (y'en a ou ? je crois) et je reviens avec 20 livres gratuits... C'est mon destin.

    RépondreSupprimer
  2. Sacré compte rendu dis moi ;)
    Merci pour toutes ces photos, on a un peu l'impression d'y être aussi.

    Eh beh, tu t'étais préparé un super programme pour le bookcon. ^^
    Je me dis qu'il devait y avoir ÉNORMEMENT de monde vu ce que tu as pu faire. Le principal est que tu as pu voir tes auteurs favorites. C'est la classe !!
    Ton T-shirt Grisha a fait son petit effet apparemment.

    Je t'accompagnerai bien l'année prochaine. :) J'adorerai voir tout ça et vivre tout ça.

    Merci pour le petit concours à la fin ;)

    Bises. :-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir, merci de m'avoir lu <3

      Oui, je ne comptais pas m'ennuyer t'as vu ;) Mais comme tu dis, le principal c'est que j'ai pu faire ce qui me tenait à coeur, je n'ai pas de regret :)

      L'année prochaine, ce ne sera que NYC, pas le BookCon, mais je te ferais une place dans ma poche avec mon mouchoir <3

      Avec plaisir <3

      Bisous

      Supprimer
  3. Je me suis régalée à lire ton article ! Je suis partie aux Etats-Unis pendant 3 semaines il y a 2 ans, et j'avais moi aussi réalisé le rêve de toute une vie. Le genre de rêve que je croyais impossible, jusqu'à ce qu'il se réaliser, que je me trouve au beau milieu de Time Square . . . des étoiles plein les yeux ! Bref, tu m'as vendu du rêve, j'ai juste envie d'y retourner aussi. Et y aller pendant le Book Con, c'était l'occasion parfaite ! J'aimerais tellement rencontrer John Green aussi. J'imagine que même si tu n'as pu faire que 10% de ce que tu espérais faire, tu en ressors tout de même heureuse, mais c'est dommage que l'organisation ne permette pas d'en faire plus. Ceci dit j'aurai attendu toute la journée juste pour John !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout juste ! ;) Merci de m'avoir lu !

      Supprimer
  4. Tes photos insta me faisaient déjà saliver, mais là c'est pire, pire, pire, pire, pire !
    Très contente que tu ais passé un super séjour ! Merci de nous le faire vivre un peu <3

    RépondreSupprimer
  5. Super visite de New York j'adorerais mais j'aime trop peu la foule et les grands immeubles pour m'y sentir à l'aise. Mais bon c'est vrai que ça donne quand même envie ;).
    Chicago l'an prochain devrait être aussi super sympa.
    Sinon j'ai tenté ma chance en espérant que la tablette ne m'a pas fait d'embrouille au milieu du formulaire ;)
    Bon weekend. Et a bientot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La foule n'est pas la première chose qui me viendrait à l'esprit, à partir du moment où tu ne vas pas à Times Square en soirée :)
      Quant aux grands immeubles... c'est autre chose, mais je t'assure qu'il ne t'embêteront pas ! ;)

      C'est vrai que Chicago devrait être sympa (mais ce ne sera pas ma destination, je retournerai à NYC, même si j'aimerai faire Chicago un jour :) )

      Je pense que ta participation a bien été enregistrée, pas d'inquiétude ;)

      Merci !

      Supprimer
  6. Ton article était super ! Merci pour ces infos utiles, j'ai l'impression d'être cultivé et tout :P
    Dommage que tu n'aies pas pu faire tout ce que tu voulais au BookCon :/ J'aurais adoré y être ! Y avait Pierce Brown et Alexandra Bracken il me semble *o* j'aurais crevé pour les voir x) L'an prochain peut-être :P Faut que j'économise un peu quand même hein ^^'
    Merci pour le concours en tout cas :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !!! :D

      C'est vrai, j'aurais aimé pouvoir faire plus, mais je ne regrette pas d'avoir passé ma journée à attendre :) Je pense qu'au contraire, si j'avais fait le 90% restant, j'aurais regretté de ne pas avoir pu voir celles que je venais voir :)

      Alexandra Bracken, oui ! Pierce Brown, je ne sais pas :P

      Bon courage avec les économies, mais ça ne peut qu'être positif !

      Avec plaisir, merci de m'avoir lu :)

      Supprimer
  7. IN NEW YORKKKK <3
    *soupir nostalgique*

    RépondreSupprimer
  8. Tes photos m'ont rappelée pleinnnnnnnnnnnnnnn de souvenirs <3
    Et ton point info sur le Pont de Brooklyn m'a fait rire, c'est une histoire qu'on lit souvent aux ados au boulot (tu as un super album : 21 éléphants sur le Pont de Brooklyn (oui tout simplement) !).

    RépondreSupprimer
  9. ça fait mais juste tellement envie ! Merci pour le partage !

    RépondreSupprimer
  10. OMG, mais moi aussi je veux y aller!!!! *.*

    RépondreSupprimer

Merci! ♡