26 août 2015

Geek Girl #2 de Holly Smale - Chronique et Avis


Titre : Geek Girl #2
Auteur: Holly Smale

Édition: Nathan
Date de parution: 28 août 2014

Genre: Contemporain | Realistic Fiction | Romance

Lu en: Français
Note: 8,5

Synopsis: Je sais que je suis mannequin parce que nous sommes lundi matin et que je porte un tutu doré, une veste dorée, des ballerines dorées et des boucles d'oreilles dorées. Mon visage est peint en doré et un long fil de fer doré est enroulé autour de ma tête. Ce n'est pas ainsi que je m'habille d'habitude le lundi. Eh oui, la geek que j'étais est devenue tendance, populaire et cool ! Comment ça, " ce n'est pas crédible " ?





[...]La voici, la vérité sur les gens qui tracent des plans de manière obsessionnelle : nous n'essayons pas de tout contrôler dans nos vies. Non. Nous essayons de barrer le passage à ce qui nous ne contrôlons pas.” *

ATTENTION ! POTENTIELS SPOILERS DU TOME 1

Beaucoup d'humour, beaucoup de situations cocasses et ridicules, un héroïne beaucoup extrême, ça fait passer un beaucoup bon moment.

(Bien sûr que si, ma phrase est française.)

Je ne pouvais pas trouver mieux pour soigner mon bobo "panne-de-lecture".

Et oui, ça fait beaucoup de "beaucoup", parfois même trop, et ça peut taper un peu sur les nerfs. Si vous avez lu le tome 1, vous savez qu'Harriet se fait des films comme pas possible, est la définition même de la maladresse, panique pour un rien, et exagère dans son comportement. Si c'est ce que vous avez aimé dans le tome 1, vous serez servis, Harriet ne change pas d'un poil.

L'histoire et le comportement d'Harriet sont surtout bâtis sur des sous-entendus. Et par sous-entendus, je veux dire une phrase bien vexante ou qui pousse à l'interrogation. Évidemment, la communication est la pièce principale du roman et ...
Non, je blague. Il n'y a absolument aucune communication entre les personnages. Harriet laisse ces sous-entendus la persuader de ce qu'elle pense savoir, sans demander de compte ni d'éclaircissement. Et je crois que c'est ce qui m'a le plus énervé dans ce roman.
Harriet a besoin de grandir et d'arrêter ça tout de suite !

Cependant ! Soit je suis super intelligente, soit c'était super easy (je penche pour la première), j'ai pu deviner LES fins mots de l'histoire, au moins 300 km plus tôt.

Pour finir, Geek Girl est un roman léger, drôle et agréable à lire, qu'il ne faut surtout pas prendre au sérieux, malgré quelques maladresses, notamment sur le personnage d'Harriet.

Ce que j'ai le plus aimé : Le choc des cultures.
Ce que j'ai le moins aimé : Le comportement d'Harriet qui donne envie de se cogner.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci! ♡