29 déc. 2015

Snow like Ashes #1 de Sara Raasch - Chronique et Avis


Titre : Snow like Ashes #1
Auteur: Sara Raasch

Édition: Balzer + Bray
Date de parution: 14 octobre 2014

Genre: Fantasy | Magie | Romance

Lu en: Anglais
Note: 3/10

Synopsis: A striking fantasy tale of dark magic, dangerous politics, and discovering your true self—perfect for fans of Game of Thrones, An Ember in the Ashes and A Court of Thorns and Roses.

Sixteen years ago the Kingdom of Winter was conquered and its citizens enslaved, leaving them without magic or a monarch. Now the Winterians' only hope for freedom is the eight survivors who managed to escape, and who have been waiting for the opportunity to steal back Winter's magic and rebuild the kingdom ever since.

Orphaned as an infant during Winter's defeat, Meira has lived her whole life as a refugee. Training to be a warrior—and desperately in love with her best friend, Winter's future king—she would do anything to help Winter rise to power again.

So when scouts discover the location of the ancient locket that can restore Winter's magic, Meira decides to go after it herself—only to find herself thrust into a world of evil magic and dangerous politics—and ultimately comes to realize that her destiny is not, never has been, her own.






Fear is a seed that, once planted, never stops growing.” *

Snow like Ashes
a probablement une des plus belles couvertures de tous les temps de l'Histoire de la couverture.
Et c'était tellement prometteur.

Malheureusement, sa beauté intérieure ne m'a pas convaincue. Oui, c'est ça, d'être superficielle.

Mais il y a tout de même des choses que j'ai aimé, comme la division des quatre saisons en différents royaumes. Des choses que je n'ai pas compris, comme les quatre royaumes "rythmes" - moui, j'ai pas compris - et des choses auxquelles je n'ai pas accroché, comme des garçons aux cheveux longs.
J'ai encore moins compris son attirance pour celui que je préférais le moins, mais c'est une autre histoire.

D'ailleurs, au début, l'héroïne - appelons la Meira - m'avait beaucoup plu : j'aimais sa façon de vouloir être importante pour son Royaume, de vouloir laisser sa marque dans l'Histoire, de vouloir y consacrer sa vie. Puis quand elle en a eu la possibilité de le faire, elle n'était plus trop d'accord. Et c'était compréhensible, jusqu'à ce qu'elle décide à nouveau de vouloir être importante, mais à la condition qu'elle décide comment, mais peu importe comment, tant qu'elle est importante, oui mais, seulement si ça lui convient.

Bref, Meira ne sait pas ce qu'elle veut, et ça commence à taper sur les nerfs un p'tit peu.

Finalement, le temps s'est fait long, et l'action, bien qu'intense, était toujours de courte durée.
J'ai eu la sensation que l'auteur ne savait pas comment mener son histoire, et à eu du mal à joindre les différentes parties qui lui tenait à coeur, rendant l'histoire plutôt instable à mon goût. L'intrigue étant tournée majoritairement vers le futur d'un royaume, je n'ai pas été assez touchée par le personnage de Meira pour apprécier le reste de l'histoire et vouloir continuer.

En conclusion Snow like Ashes est un roman AVEC UNE BELLE COUVERTURE.
Et je vais finir qu'avec ça, oui.

Ce que j'ai le plus aimé : L'originalité des royaumes-saisons.
Ce que j'ai le moins aimé : Le fait que l'intrigue soit tournée principalement vers le futur d'un royaume auquel on n'a pas la possibilité de s'accrocher, en compagnie d'une héroïne qui ne sait pas trop ce qu'elle veut.
Ha oui, et les garçons aux cheveux longs.

Even the strongest blizzard starts with a single snowflakes.” **



* La peur est une grain qui, une fois plantée, ne s'arrête jamais de pousser.
** Même le plus puissant des blizzard commence avec un flocon de neige.

2 commentaires:

Merci! ♡