21 août 2016

Comment (bien) rater ses vacances de Anne Percin - Chronique et Avis


Titre : Comment (bien) rater ses vacances
Auteur: Anne Percin

Édition: Rouergue
Date de parution: 3 novembre 2010

Genre: Realistic Fiction

Lu en: Français
Note: 10/10

Synopsis: Chers parents,
Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J'espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon, depuis la Corse. Sinon, moi ça va, j'ai mangé Hector mais pas tout d'un coup, j'en ai congelé un bout pour le mois prochain. Heureusement que j'ai l'eau-de-vie de Mamie, ça m'aide pour tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m'envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. Bon, ben je vous laisse, c'est l'heure de ma piqûre d'héroïne. Gros bisous, votre fils bien-aimé,
Maxime.

Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l'ordinateur. Tant pis pour toi. Il va vivre des journées délirantes !






On a beau dire, mais même la misanthropie, ça se partage. C'est toujours plus agréable de se plaindre du monde entier à un pote, que de se lamenter tout seul. Pour critiquer la société on a besoin d'un public.

Quoi de plus idéal que les vacances, pour lire un petit livre bien sympatoche, léger et agréable tel que Comment (bien) rater ses vacances ?

J'avais bien besoin d'un truc léger comme ce roman, pour survivre à la lourdeur de la chaleur du sud, 48°C en plein soleil, bitch please.

On ne peux PAS ne PAS aimer Comment (bien) rater ses vacances

Parce que Maxime, le héros, est à la fois super rigolo, sarcastique et cultivé. Parce qu'à travers la plume riche et absolument hilarante de l'auteur, on se trouve face à Maxime, qui nous conte ses vacances gâchées, tout en gardant un humour fin, et un sourire qu'on ressent parfaitement à travers l'écriture d'Anne Percin.

C'est tout simple : ce livre fait tellement de bien, malgré ce ratage royal de vacances, qu'on ne peut le refermer !
Sauf quand on s'y force pour garder de quoi lire lors du trajet retour de vacances...

Seul bémol, qui m'étonne : la romance me semble de trop, et j'aurais encore plus aimé ce roman si cette petite partie avait été zappée.
Cependant, la demoiselle, Pika, est un personnage attachant, même quand on shipe le petit Maxime avec son amie Alexandra...

En bref, un roman sympa, qui donne une bouffée d'air frais et sent les vacances à plein nez !


2 commentaires:

Merci! ♡