28 mars 2017

Always Blue - Never Sky #3 de Veronica Rossi - Chronique et Avis


Titre : Always Blue - Never Sky #3
Auteur: Veronica Rossi

Édition: Nathan
Date de parution: 11 septembre 2014

Genre: Dystopie | Post-Apocalyptique | Romance

Lu en: Français
Note: 5/10

Synopsis: Alors que le domaine de Rêverie s'est effondré, Sédentaires et Sauvages tentent tant bien que mal de cohabiter dans les grottes où ils se sont réfugiés. Mais les ressources s'épuisent et le départ devient inéluctable, même si les tempêtes font rage au dehors. S'ils veulent survivre, il leur faut rejoindre le Calme Bleu, un lieu encore épargné par les ravages de l'Ether. Pour cela, Perry et Aria, plus unis que jamais, doivent délivrer Cinder, un mystérieux garçon qui peut contrôler l'Ether. Il est retenu prisonnier par Sable, le cruel chef de la tribu des Cornans...





J'ai peut-être grandi (pas en taille en tout cas...), ou peut-être que ce n'est pas moi le souci, mais ce tome était véritablement moins bien que les deux premiers.

J'ai ressenti ce tome comme s'il était écrit à la légère, comme si l'auteur essayait, tant bien que mal, de prolonger un peu l'histoire, pour faire ce dernier tome (heureusement, c'est le dernier).
Je n'ai pas trouvé ce dernier volet exceptionnel ni fabuleux.

Le début du roman me parait un peu brouillon - notamment après avoir attendu 2 ou 3 ans entre deux tomes, j'admets ... - mais des choses se passent, et l'action débute. Jusqu'à ce que ...
Perry, Aria et Roar semblent devenir des personnages secondaires pour laisser Sable et Hess prendre le dessus. Tout dépend d'eux, et on attend patiemment qu'un des personnages principaux agisse...
Ce qui n'arrive pas.

Et là, j'ai compris qu'on avait perdu l'opportunité d'une flamme.

Il ne reste finalement qu'une centaine de pages quand Perry, Aria et Roar reprennent le dessus, avant de se faire mettre de côté une nouvelle fois.
Décidément.

Dois-je préciser que je me suis ennuyée une bonne partie du roman ?

Côté romance, rien de fabuleux non plus, si ce n'est Perry qui devient très excité aux moments les plus inopportuns, et moi qui me demande si Aria n'irait pas mieux avec Roar, avec qui elle semble s'entendre mieux.
Rien de fabuleux de ce côté-là.

Mais qu'y a-t-il de bien alors ?

Des alliances qui se forment quand on ne s'y attend pas vraiment, et ça, ça fait du bien.
L'amitié entre Roar et Aria aussi, fait du bien.
Les choix difficiles auxquels sont confrontés les personnages, ça ne fait pas du bien, mais c'est bien pour l'histoire quand elle n'est déjà pas super...

Bref, un avis mitigé, et pas une si bonne lecture que je ne l'aurais cru.



Chronique du tome 1 de Never Sky - Never Sky
Chronique du tome 2 de Never Sky - Ever Dark

2 commentaires:

  1. Je suis comme toi, ce tome 3 n'avait beaucoup moins plu que les deux précédents que j'avais adoré..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce que tu as lu ce T3 longtemps après les 2 premiers ? Je me demandais si ce n'était pas la cause pour ma part !

      Supprimer

Merci! ♡