2 nov. 2017

Gardiens des Cités Perdues #1 de Shannon Messenger - Chronique et Avis


Titre : Gardiens des Cités Perdues #1
Auteur: Shannon Messenger

Édition: Lumen

Date de parution: 15 mai 2014

Genre: Fantasy | Aventure

Lu en: Françis
Note: 3/10

Synopsis: Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d'une mémoire photographique... Mais ce n'est pas tout : ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser les autres comme s'ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d'histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde. Dès cet instant, la vie qu'elle connaissait est terminée : elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l'a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !





Hé bien, quelle lecture ! Je ne dirais pas que Cacahuète et moi en avons bavé, mais ce n'est pas loin. D'ailleurs, vous pouvez retrouver sa chronique ici!

Bref, je vois bien la note de 4,49 sur Goodreads. Fans des Gardiens des Cités Perdues, abstenez-vous. (Ou supportez ma mauvaise chronique).
La question cruciale est : par quoi commencer ?

Les Gardiens des Cités Perdues m'a fait pensé à un étrange mélange d'Harry Potter et d'Alice aux Pays des Merveilles. J'adore ces bouquins, j'aime moins les imitations, et notamment celle-ci.

Sophie se retrouve chez les Elfes - un lieu et une société totalement différente de la nôtre. Beaucoup trop différente. Cette société est superbe, tellement super, tellement belle, tellement brillante, tellement magique, tellement mieux... Bref tellement "tout" mieux bien, que l'auteur se sent obligée d'en faire une comparaison avec les Disney.

Ça en donne la tête qui tourne, et que ça n'en est même plus intéressant au bout de deux paragraphes. Mais ça ne s'arrête pas là.

Sophie fait sa première rencontre avec les elfes via Fitz. Un elfe trop mignon, avec de trop beaux yeux, et comment un garçon aussi mignon peut-il parler à une fille comme elle (un fille trop... enfin on en reparlera) ? Voila que le too-much ne semble plus vouloir s'arrêter.

Puis Sophie, au fil du roman, se découvre.

Elle oscille entre petit génie et grosse délinquante : non seulement Sophie accumule les particularités et spécialités, ce qui fait d'elle, comparée aux autres, un personnage tellement doué avec tellement de capacités, et tellement intelligente et tellement... * s'étouffe *

... Ce qui ne l'empêche pas de répéter toujours le même schéma : connerie - accident - connerie - accident - connerie ...
mais elle reste admirée et protégée par tous les elfes de l'Univers (à l'exception d'un ... c'est déjà ça) 🤡

via GIPHY


Et si seulement c'était la seule chose qui me donnait envie de me taper la tête contre le mur !

On accumule avec une grosse immaturité, des situations loufoques et lourdes qui m'ont font lever les yeux au ciel, une obsession maladive pour les mauvaise odeurs (ça sent le mort, ça sent les pieds, bla, bla, bla), et pour une nourriture évidemment bien trop délicieuse, comme des légumes au goût de cheeseburger, et au goût de pizza. HELP.

Ne trouvez-vous pas que tout est tout simplement TROP ?

J'avais encore quelques points positifs : Qui est le grand méchant ? Je les ai tous soupçonnés... Mais l'enquête que j'ai mené n'avait même pas lieu d'être, tout le monde est gentil et mignon !

Heureusement que Dex - le friendzoné - était là mettre un peu de paillettes de ma lecture.

Bref, un livre ULTRA JEUNESSE qui semble vouloir faire penser à Disney-Harry Potter-Alice mais qui ne lui arrive même pas à l'orteil. Je n'ai malheureusement pas ressenti un zeste de magie.


2 commentaires:

  1. Ah cette chronique...^^
    C'est que de l'amour. Et ce gif...j'adore XD Tu sais comment illustrer tes chroniques ;)

    Si jamais je me lance dans la suite...On ne sais jamais...je te tiendrai au courant.

    Aller, je te souhaite de meilleures lectures pour la suite ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De l'amour pur et absolu !!

      Oui, tu devras tout me dire de la petite délinquante ;)

      La bisette Arachidette

      Supprimer

Merci! ♡